Recherche

Le Segefa dénombre 9000 emplois liés à Liège Airport



Photo Liege Airport/DR

Le Service d'Étude en Géographie Économique Fondamentale et Appliquée a réalisé une étude d’impact de l’aéroport liégeois sur l’emploi dans la région

À la demande de l’Awex, le Segefa (Service d'Étude en Géographie Économique Fondamentale et Appliquée) de l’ULiège a étudié l’impact de Liège Airport sur l’emploi dans la région. Résultat : en 2018, les activités de et autour de l’aéroport occupaient 8.715 personnes, soit 7.365 ETP. Parmi ces emplois, on dénombre 4.099 emplois directs, dont 97% sous contrat à durée indéterminée et 93% à temps plein (hors Fedex-TNT). 80% de ces travailleurs résident dans la province de Liège.

Si l’étude porte sur 2018, la tendance se poursuit en 2019 : selon les données disponibles, ce sont alors plus de 9.000 travailleurs qui doivent leur emploi à Liège Airport.

L’Agence wallonne à l'Exportation et aux Investissements étrangers (Awex) a mandaté le Segefa afin de réaliser une étude sur l’emploi des activités économiques gravitant au départ et autour de Liège Airport. L’étude éclaire le rôle de « catalyseur » économique de l’aéroport, qui dynamise les échanges commerciaux. Le monitoring des activités aéroportuaires ainsi constitué pourra être mis à jour régulièrement par l’Awex. 

Pour l’année 2018, période sur laquelle porte cette étude, 118 entreprises opérant à Liège Airport ont été identifiées, occupant 4.099 emplois directs (3.885 emplois privés et 214 emplois publics, dont l’aéroport). Ces 4.099 postes de travail correspondent à 3.420 équivalents temps plein (ETP), auxquels il faut ajouter 250 ETP intérimaires. Il s’agit d’emplois directement liés à l’infrastructure aéroportuaire et qui permettent son fonctionnement, et ce dans un périmètre opérationnel respectant la logique de la chaîne logistique d’un aéroport spécialisé dans le fret. A noter : 97% de ces travailleurs disposent d’un contrat à durée indéterminée… Et 93% d’entre eux travaillent à temps plein (Fedex-TNT non compris). 80% de ces travailleurs résident dans la province de Liège.

Quant aux entreprises occupant ces travailleurs, elles génèrent une valeur ajoutée brute estimée à plus de 267 millions d’euros en 2018 selon BelFirst, et 68% de leur actionnariat est étranger. A noter que si les gros employeurs ont systématiquement des actionnaires étrangers, les PME sont plus enclines à garder une majorité de leur actionnariat belge.

À côté de l’emploi direct, l’emploi indirect a évidemment son importance : l’étude recense, toujours pour l’année 2018, 2.500 postes de travail, pour 2.200 ETP. Les emplois induits – soit les emplois générés par le flux circulaire des revenus et la consommation des travailleurs – sont estimés à 1.700 postes de travail pour 1.400 ETP. Enfin, 115 postes de travail pour 95 ETP relèvent de l’emploi catalytique.

Liège Airport soutient ainsi plus de 8.700 emplois.

Emplois Postes ETP
Directs (et intérim) 4.100 3.420
Indirects 2.500 2.200
Induits 1.700 1.400
Catalytiques 115 95
TOTAL 8.715 7.365

 

À noter que si l’étude, pour être scientifiquement exacte, se concentre sur l’année 2018, l’évolution positive se poursuit en 2019 avec 373 postes de travail / 328 ETP supplémentaires dans les entreprises pour lesquelles les données sont directement disponibles. Ce sont alors plus de 9.000 travailleurs qui doivent leur emploi à Liège Airport.

Contacts

Guénaël DEVILLET

Gilles CONDÉ

Partagez cette news