Le voyage dans la Lune - Dossier du Vendredi #8


Le 10 mai 1902, soit il y a plus d’un siècle, est diffusé en France le tout premier film de science-fiction de l’histoire. Le Voyage dans la Lune, réalisé par Georges Méliès, dépeint l’histoire d’un vol imaginaire habité par des hommes vers la Lune… et des folles aventures qui les y attendent.

Ce film est grandement inspiré du roman historique de Jules Verne De la Terre à la Lune, sorti bien plus tôt en 1865. L’écrivain français y raconte l’histoire d’un trio d’ingénieurs intrépides qui, en s’appuyant sur leur club d’amateurs d’armes à feu et de canons en tout genre, organisent un voyage vers la Lune à bord d’un gigantesque boulet de canon. Dans le roman de Jules Verne, tout comme dans le film de Georges Méliès, un gigantesque projectile est construit ainsi que le canon assorti qui permettra de l’envoyer directement vers la Lune. Ce “vaisseau” est creux, de telle sorte qu’un équipage peut embarquer à son bord.

Bien que cette histoire soit purement imaginaire, des humains sont parvenus à poser le pied sur la Lune presque cent ans après le roman de Jules Verne, avec la célèbre mission Apollo 11. En 1969, l’humanité, en la personne de Neil Armstrong, marche sur la Lune pour la première fois (même si entre-temps, Tintin et ses amis s’y sont rendus dans un album de 1954 !). Bien entendu, l’équipage de la mission Apollo 11 n’a pas voyagé à bord d’un boulet de canon mais à bord d’un vaisseau complexe, constitué d’une partie “module de commande” et d’une partie “module lunaire”. Cette dernière partie seulement peut alunir, tandis que le module de commande constitue à la fois l’habitat et le “cockpit” des astronautes ; c’est là que se trouvent les commandes leur permettant de naviguer vers la Lune et puis de revenir vers la Terre. Ce vaisseau a pu quitter la Terre grâce au lanceur Saturn V qui, comme toutes les fusées, fonctionne avec de gros moteurs à combustion qui brûlent un mélange d’oxygène et d’hydrogène pour produire l’énergie nécessaire à quitter le sol terrestre… non sans rappeler l’explosion d’un canon d’ailleurs !

mceclip0 - 2021-05-12 16h33m10s

Lanceur Saturn V (image : NASA)

Tu peux visionner le film de Georges Méliès en intégralité sur YouTube !

Penses-tu que Georges Méliès se soit beaucoup soucié de réalisme scientifique dans son œuvre ? Son histoire est-elle plutôt scientifique ou plutôt fantaisiste ? Qu’en penses-tu ? 

Pour alimenter la réflexion :

Méliès s’est inspiré de l’œuvre de Jules Verne mais en a complètement changé le ton. En effet, Jules Verne se veut un grand vulgarisateur scientifique. En plus de raconter de belles histoires, il souhaite enseigner des concepts scientifiques à ses lecteurs. Ainsi, dans le roman De la Terre à la Lune, l’auteur français insère des chapitres qui ressemblent véritablement à des cours de science : sur la Lune, sa surface, mais aussi sur la balistique (la discipline qui étudie les trajectoires de projectiles). Méliès, quant à lui, crée un film pour faire rire, rêver et pour montrer les prouesses visuelles que constituent les premiers effets spéciaux cinématographiques. Le début du récit est semblable à celui de Jules Verne, mais chez Méliès on donne la priorité à la dimension artistique, tandis que chez Verne, c’est l'aspect scientifique qui est au cœur de l’œuvre. Garde à l’esprit que ces deux œuvres sont séparées par une quarantaine d’années ; le monde a beaucoup évolué entre le livre et le film. Par exemple, à l’époque de Jules Verne, l’instruction scolaire n’était pas obligatoire. Seule une population privilégiée avait accès à l’apprentissage des sciences. En France et en Angleterre, l’instruction n’est obligatoire qu’à partir des années 1880.

Quelles autres œuvres de science-fiction connais-tu, livres ou films ? Sont-elles plutôt “science” ou plutôt "fiction" ? Quel genre d’œuvre préfères-tu, et pourquoi ?

N. B. : Pour les plus petits, il existe une version animée de ce récit, mieux adaptée, revisitée en 2018 par Rasmus A. Silvertsen.
 

La Lune, si loin que ça ?

Notre satellite naturel se situe à environ 380 000 kilomètres de la Terre. Si cela fait beaucoup pour une personne humaine, d’un point de vue astronomique, la Lune est notre plus proche voisine. Elle est presque 400 fois plus proche de nous que le Soleil. À la vitesse d'une voiture, il faudrait environ 135 jours pour s'y rendre. À bord de leur vaisseau, l’équipage d’Apollo 11 y est arrivé en quasiment 4 jours, soit presque la durée estimée par Jules Verne dans son roman de 1865. 

Cette voisine unique de notre planète est plutôt petite : son diamètre équivaut à environ un tiers de celui de la Terre. À l’œil nu, lorsqu’elle est pleine, la Lune semble avoir une taille semblable à celle du Soleil, mais c’est loin d’être le cas : le Soleil a un diamètre équivalent à quasiment 400 fois celui de la Lune. Cependant, il est situé bien plus loin de nous que la Lune : la distance Terre-Soleil équivaut à presque 400 fois la distance Terre-Lune. Par coïncidence, la Lune et le Soleil semblent donc avoir presque la même taille.

Malgré sa relativement petite taille par rapport à la Terre, depuis les premiers pas de l’homme sur la Lune, on estime qu’à peine 5 à 10% de sa surface ont été explorés directement. Pour le reste, de nombreux satellites et sondes spatiales ont permis de la photographier sous toutes ses coutures.

Par exemple, récemment, l’ambitieux programme chinois d’exploration lunaire Chang’e (constitué de cinq sondes, bientôt six), a permis de cartographier, analyser et même ramener des échantillons de sol de plusieurs régions lunaires. Parmi ces sondes, Chang’e 4, lancé en 2019, a été un pionnier dans l’exploration de la face cachée de la Lune. Cette mission comprend plusieurs engins : 1) un petit module destiné à alunir ; 2) un rover, c’est-à-dire un petit véhicule à six roues qui peut explorer son environnement ; 3) un satellite compagnon placé en orbite plusieurs mois auparavant, le satellite Queqiao. Grâce à tout cet équipage, de superbes images de la face cachée de la Lune ont pu être révélées : le module fixe capture des images et des analyses sur le lieu d’alunissage, le rover explore les alentours (environ 3 kilomètres carrés) et tout ce petit monde envoie les images et données au satellite Queqiao qui les transmet vers la Terre. En effet, rappelle-toi : Chang’e 4 explore la face cachée de la Lune, et ne peut donc pas envoyer directement de signaux vers la Terre… puisqu’il est “derrière” la Lune par rapport à nous.

mceclip0 - 2021-05-12 16h45m54s

Vue de la face cachée de la Lune prise par Chang’e 4. (Image : CNSA)

 

mceclip0 - 2021-05-12 16h47m22s

Tracé du parcours du rover de Chang’e 4 pendant les 13 premiers jours de la mission. (Image : Phil Stooke)

 

Et demain ?

Dans le Dossier du vendredi #3 “Explorer l’espace”, il est fait mention de l’intention de la NASA de lancer un nouveau programme de voyages vers la Lune au cours de la prochaine décennie. Il s’agira du programme Artemis, dont le nom n’a pas été choisi par hasard : dans la mythologie grecque, Artémis est la sœur d’Apollon, qui a donné son nom au programme Apollo. La NASA témoigne ainsi sa volonté d’enfin impliquer des femmes dans la conquête lunaire. L’objectif Lune de la NASA constitue, en réalité, une première étape vers un autre objectif, celui d’aller explorer Mars. Il s’agirait alors d’établir une sorte de “station-services” pour permettre aux futurs astronautes une pause ravitaillement en cours de trajet.

Même si ce futur programme américain sert surtout des objectifs politiques, techniques et… martiens, l’exploration de la Lune, d’un point de vue scientifique, reste à l’ordre du jour. La compréhension de la vie géologique de la Lune via des études in situ et l’analyse d’échantillons de sol pourraient apporter des renseignements sur les origines de notre système solaire. Certaines parties de la surface lunaire restent encore peu explorées à ce jour, notamment son pôle Sud et sa face cachée.

En effet, depuis la Terre, nous ne pouvons qu’observer toujours la même face de la Lune. Ce phénomène provient de sa rotation un peu spéciale. La Lune tourne autour de la Terre, mais aussi sur elle-même. Elle tourne autour de son axe en 27 jours. Or, pour faire un tour complet de son orbite autour de la Terre, elle a besoin de… 27 jours ! Les deux mouvements de rotation ont la même durée, c’est pourquoi la Lune nous montre toujours la même face. Ce mouvement est connu sous le nom de rotation synchrone.

La face cachée de la Lune est caractérisée par la présence de très nombreux cratères. Ces cratères ont été formés par une pluie d’astéroïdes il y a environ 800 millions d’années. Ce bombardement a dû affecter également la surface terrestre. Néanmoins, ces empreintes ont été effacées par l’érosion, l’activité volcanique et d’autres processus géologiques. Sur la surface lunaire, ces processus n’existent pas.

Activité

Maintenant c’est à toi de jouer ! Pour mieux comprendre comment les cratères se sont formés et pourquoi ils ont des formes et profondeurs variées, enfile ton tablier de scientifique (ou de cuisinier) et réalise l’expérience que nous te proposons cette semaine : reconstitue des cratères lunaires !

Matériel :

  • Un plateau
  • De la farine
  • Du cacao en poudre
  • Une bille (tu peux utiliser une bille normale, métallique, une balle de golf ou tout autre objet sphérique un peu lourd)
  • Une cuillère
  • Une passoire
  • Une latte
  • Quelques vieux journaux

Procédure :

  • Place le papier journal sur la surface de travail pour la protéger. Tu peux réaliser cette expérience sur le sol, à l’intérieur ou à l’extérieur. Place le plateau sur les journaux.
  • Étale une couche épaisse (2-3 cm) de farine sur le plateau et lise la surface à l’aide d’une latte.
  • Ensuite, ajoute une fine couche de cacao en poudre à l’aide d’une passoire sur la surface de farine.
  • Place la bille métallique ou un autre objet qui tiendra le rôle d’astéroïde sur la cuillère et laisse-la tomber d’une certaine hauteur.
  • Tu observeras des formes similaires aux cratères qu’il y a sur la Lune !
  • Modifie la hauteur pour observer les différences des impacts.

Ressources

https://fr.wikipedia.org/wiki/1902_au_cinéma

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Voyage_dans_la_Lune

https://fr.wikipedia.org/wiki/Instruction_obligatoire

https://en.wikipedia.org/wiki/History_of_education_in_England

https://www.nature.com/articles/s41467-020-17115-6

https://www.space.com/china-moon-far-side-lander-rover-photos-14th-lunar-day.html


Dossier préparé par les "YoungMinds" de Liège. 

Partagez cette page