Sciences en société

Et si on en profitait pour regarder le ciel ?



Coincé.e à la maison, on n'imagine pas faire un voyage... et pourtant, il suffit de lever les yeux de son balcon pour entamer une grande balade. Attention, départ pour un voyage spatial en compagnie de l'astrophysicienne Yaël Nazé !

Vénus... où es-tu ?

Le soir, après le coucher de Soleil, jetez d'abord un oeil du côté où l'astre du jour vient de disparaître. Vous pourrez voir une planète, Vénus, qui brille de tous ses feux (impossible de la manquer !). Surnommée étoile du berger, elle ne quitte jamais le voisinage solaire -on ne peut donc la voir que le soir ou le matin (et en ce moment, c'est le soir)-. Vénus est une planète avec une taille proche de la Terre, et une atmosphère très dense. Il y fait très, très chaud, plus de 400°C, à cause d'un effet de serre très fort, lié au dioxyde de carbone rejete par ses nombreux volcans.

Découvrir la planète

Découvrir une carte du ciel Carte du ciel

 

Orion et le rang d'oignons

En début de nuit, vous pouvez aussi facilement repérer Orion, avec son alignement central de trois étoiles en rang d'oignons. On y trouve une étoile à l'éclat rougeâtre : Bételgeuse. Cette supergéante rouge est vraiment très grande : sa taille est proche de la taille de l'orbite de Jupiter (son rayon atteint 700 millions de kilomètres, soit mille fois plus grand que notre Soleil, ou cinq fois la distance Soleil-Terre). Elle a beaucoup fait parler d'elle récemment car son éclat était plus faible. Certains y ont vu le début de la fin pour cette étoile mourante, l'annonce d'une explosion prochaine... mais la vie reprend son cours, et l'étoile resplendit à nouveau.

Dirigez ensuite vos jumelles en-dessous des trois étoiles alignées : vous verrez une petite zone floue... c'est un grand nuage, la nébuleuse d'Orion (aussi appelée M42). Des milliers d'étoiles sont en train de naître dans cette pouponnière géante.

Découvrir la constellation

 

La constellation du Taureau

Pas loin de là se trouve la constellation du Taureau avec son V caractéristique et un joli groupe d'étoiles, les Pléiades. Il s'agit d'un amas, un groupe d'étoiles nées toutes ensemble. Auparavant, on demandait de compter les étoiles qu'on y voyait pour tester l'acuité de la vision, mais aujourd'hui, ne pas en voir beaucoup ou ne pas les voir du tout marque surtout la présence d'une forte pollution lumineuse...

Découvrir la constellation

 

Des étoiles en vrac

Après cela, vous pouvez vous amuser à repérer les étoiles les plus brillantes à l'aide de la carte ci-dessus : Arcturus (cela rappellera des souvenirs aux fans de Goldorak), Spica, les jumeaux Castor et Pollux, Capella, et Sirius (la plus brillante étoile du ciel, accessoirement connue aussi comme parrain d'Harry Potter). Profitez-en pour réviser votre mythologie greco-romaine, remplie d'histoires merveilleuses !

Pour ceux qui veulent aller plus loin avec leurs jumelles, sous un ciel bien noir (à la campagne, donc, pas en ville), vous pouvez tenter de repérer d'autres amas d'étoiles :

Découvrir l'amas de la crèche

couvrir le double amas de Persée

Découvrir l'amas d'hercule

 

Pour finir, ne pas oublier les classiques !

Et puis, toute la nuit, n'hésitez pas à saluer la Grande Ourse (ou plutôt sa partie arrière, la "casserole" ou "chariot") et Cassiopée. Le bord du chariot-casserole vous indiquera la position de l'étoile polaire, autour de laquelle le ciel semble tourner (simplement parce qu'elle se trouve, par hasard, dans la direction de l'axe de rotation de notre planète). Enfin, dites bonjour l'étoile au milieu du W de Cassiopée : c'est gamma Cas, une étoile massive très mystérieuse. Elle contient de la matière chauffée à des millions de degrés, pour une raison encore inconnue... un  mystère que les astronomes du monde entier, dont des Liégeois, tentent de résoudre en ce moment même !

 

Fan d’astronomie ? (Re)découvrez les publications de Yaël Nazé mises en libre accès à l'occasion du confinement !

Partagez cette news