P. Bordage, J-P. Demoule, R. Lehoucq et J-S. Steyer : Exquise planète


exquise 
 

« Le cadavre exquis boira le vin nouveau ». Cette phrase ne manque pas d'évoquer chez la plupart d'entre-nous des souvenirs de classe de français. Profitant d'un réjouissant point du programme (aubaine aussi rare que bienvenue), des générations d'étudiants se sont frottés à ce un jeu d'écriture collective dont la simplicité des règles n'a d'égale que l'originalité des résultats.

Le « cadavre exquis », inventé par les surréalistes dans les années 1950, consiste dans sa forme originelle à composer une phrase ou un dessin à plusieurs mains sans que les différents participants sachent ce que les autres font. Adapté à l'échelle d'un texte, le jeu de hasard devient un procédé d'écriture contraignant digne des exercices oulipiens. De nombreux auteurs s'y sont d'ailleurs frottés, notamment dans la littérature policière où l'écriture par contrainte constitue l'un des moteurs de renouvellement du genre.

Jusqu'à Exquise planète, les auteurs de science-fictions n'ont, semble-t-il, pas été séduits par l'exercice dont l'intérêt révèle pourtant ici tout son potentiel. On y suivra ainsi la naissance et la formation d'un système stellaire, l'apparition de la vie sur l'une de ses planètes, le développement d'une espèce intelligente et enfin la rencontre de celle-ci avec l'humanité. Un parcours digne des meilleurs space opera.

À la barre, quatre auteurs d'horizons différents : trois scientifiques et un romancier. Et c'est là que réside toute l'originalité de cette proposition. Chaque scientifique, au regard de sa spécialité, va imaginer, en respectant le plus rigoureusement possible les données scientifiques, l'histoire d'une  petite planète perdue dans la ceinture extérieure de la galaxie. À charge, pour chaque spécialiste, de reprendre les données de son prédécesseur et de composer avec pour dérouler le fil du récit.

L'astrophysicien Roland Lehoucq nous narre ainsi les premiers temps du système stellaire. L'occasion pour le lecteur de découvrir les grandes étapes de formation des planètes mais aussi de constater que la Nature a la plus fertile des imaginations. L'astrophysicien aurait tord de bouder son plaisir et agrémente son récit de quelques beaux phénomènes naturels. En témoigne l'« amas globulaires », sorte d'immense amas d'étoiles relativement dense qui apparaîtrait à l’œil humain comme une sphère piquetée de milliers d'éclats singuliers.

En deuxième partie de livre, c'est le paléontologue Jean-Sébastien Steyer qui relève la plus délicate des mission : créer la vie. Des premiers organismes unicellulaires jusqu'au développement d'une espèce intelligente, le lecteur parcourt en quelques pages des milliards d'années d'évolution. À charge de l'archéologue Jean-Paul Demoule d'imaginer le système social régissant les relations entre  les sexogrades (puisque tel est leur nom). Toutes ses étapes sont autant d'occasions de découvrir quelques amusantes données scientifiques, comme l'intérêt évolutif d'une reproduction sexuée, ou de mettre à mal quelques certitudes, comme la perte d'efficacité que représentent l'agriculture et l'élevage au regard de la chasse et de la cueillette.

Enfin, Pierre Bordage, célèbre écrivain français de science-fiction, s'amuse à mettre en musique cet univers parfaitement imaginaire mais d'une redoutable cohérence scientifique. En découle un pur récit SF de colonisation spatiale dont l'auteur s'est fait une spécialité.

Autant jeu littéraire qu'exercice de science spéculative, mêlant pur imaginaire et vérité scientifique, Exquise planète se présente comme un objet unique et improbable. Il sait faire de son hybridité une force et se présente comme une belle porte d'entrée à la fois pour les sciences qu'il met à contribution et pour le genre de la science-fiction.

Montrer la dimension créative et amusante des sciences sans renoncer à la rigueur scientifique, voilà l'objectif que poursuit Roland Lehoucq depuis plus de vingt ans. Pari réussi. 

 

Nicolas Stetenfeld
BiLA

Dans le cadre du Printemps des Sciences prochain (23 au 29 mars 2020), Réjouisciences, la cellule de diffusion des sciences et des technologies de notre Institution, aura le plaisir de s’associer à la Bibliothèque des Littératures d’Aventures (BiLA) pour accueillir Roland Lehoucq à Liège dans le cadre d’une conférence grand public qui explorera les liens entre la science et la fiction. 
En savoir +

Pierre Bordage, Jean-Paul Demoule, Roland Lehoucq et Jean-Sébastien Steyer, Exquise Planète, Paris, Odile Jacob, 2014.

Partagez cette page